Comment choisir un vin pour chaque repas ?

, par  Hamid , popularité : 19%

Quand apparaît au début des années 90 la notion de French Paradox, démontrant que les habitants du Sud-Ouest, malgré une forte consommation de graisses et de vin, sont moins sujets aux accidents cardiaques que les Américains, une véritable révolution en matière d’hygiène alimentaire s’amorce.

Ce bienfait serait du à une consommation régulière de vin et notamment à l’action des anti-oxydatifs de ses composants. Très fortement critiqué par des ligues d’antialcoolisme, et assimilé à une drogue toxique qui entraîne une dépendance et des effets néfastes sur notre organisme, le vin se révèle aujourd’hui à travers le soutien de nombreux scientifiques, comme être la boisson alcoolisée la plus saine, possédant un pouvoir préventif de certaines maladies.

Un vin pour les entrées

Les crudités et salades
- Vin rouge : un vin tendre, genre Gaillac ou Côtes-du-Frontonnais.
- Vin rosé : un vin fruité comme le Chinon rosé.
- Vin blanc : un vin sec, léger et bien frais, genre Sylvaner.

La charcuterie
- Vin rouge : avec une charcuterie régionale, un petit vin de pays ou un Beaujolais-Villages léger.
- Vin rosé : un Bourgogne rosé bien frais.
- Vin blanc : un Mâcon ou un Sauvignon de Touraine.

Les poissons fumés
- Vin blanc : un Gewürztraminer sec, un Riesling ou, le fin du fin, un champagne.

Les fruits de mer et crustacés
- Vin blanc : un blanc jeune, sec, souple et frais comme un Mâcon-Villages ou un Pouilly-Fuissé ; pour les huîtres, un Sancerre frais et fruité.

Les soupes
- Vin rouge : un rouge léger, comme un Mâcon.
vVin blanc : un blanc léger comme un Côtes-du-Jura. Avec une soupe de poissons, un blanc de Provence est idéal.

Les entrées au fromage
- Vin rouge : un Pinot Noir d’Alsace pour un Roquefort, un Gamay pour le chèvre frais, un Gigondas ou un Châteauneuf-du-Pape pour un fromage fort.
- Vin blanc : un blanc demi-sec pour les fromages doux.

Les terrines
- Vin rouge : un Beaujolais souple et bouqueté comme le Chiroubles, un Bourgogne corsé pour les terrines de gibier.
- Vin blanc : un vin vif, comme les blancs de Loire, avec les terrines de volaille : un Saumur ou un Riesling d’Alsace.

Un vin pour les plats

Avec les poissons
- Vin rouge : un Bourgogne boisé un peu âgé ; un Pinot noir d’Alsace.
- Vin rosé : un rosé de Corse pour les poissons grillés.
- Vin blanc : un Riesling âgé de trois à cinq ans pour les poissons en sauce ; un Sancerre ou un Pouilly pour les poissons grillés.

Avec le bœuf
- Vin rouge : pour une viande grillée, un rouge léger, jeune, fruité, genre Santenay ou Graves. Pour une viande rôtie ou en sauce, un rouge puissant, charpenté, comme un Médoc ou un Nuits-Saint-Georges.

Avec le veau
- Vin rouge : un Anjou ou un Saumur-Champigny ; pour la blanquette, un Côtes-de-Bourg.
- Vin blanc : un Riesling ou un Mercurey-Arbois avec la blanquette.

Avec le porc
- Vin rouge : un rouge corsé, pas trop tannique, comme un Côtes-de-Beaune ou un Saint-Joseph.
- Vin rosé : un rosé de Provence bien frais.

Avec l’agneau
- Vin rouge : un rouge un peu corsé comme un Minervois ou un Haut-Médoc.

Avec les volailles
- Vin rouge : un vin tendre, genre Irancy ; un Chinon pour les volailles grillées. Pour le canard, un vin étoffé, comme un Saint-Emilion.
- Vin rosé : Un Bourgogne rosé bien frais.
- Vin blanc : Un vin à bouquet pour les volailles en sauce, comme un Pouilly ou un Chablis.

Avec le lapin
- Vin rouge : un Volnay ou un Chassagne-Montrachet charnu et étoffé.

Avec les viandes en sauce
- Vin rouge : pour les plats avec une sauce au vin rouge, un cru puissant, charpenté, comme un Saint-Emilion ou un Pauillac.
- Vin blanc : pour les volailles en sauce blanche, un blanc puissant et riche en arômes, comme un Chassagne-Montrachet.

Avec les plats exotiques
- Vin rouge : un Côtes-du-Rhône, idéal pour la cuisine indienne.
- Vin rosé : un Côtes-du-Rhône pour tous les accords aigre-doux, sucré-salé.
- Vin blanc : un Côtes-du-Rhône pour la cuisine asiatique ou africaine.

Un vin pour les desserts

Avec le fromage
- Vin rouge : un Gamay pour le chèvre frais, un Gigondas ou un Châteauneuf-du-Pape pour un fromage fort, un Pinot Noir d’Alsace pour un Roquefort.
- Vin blanc : un blanc demi-sec pour les fromages doux.

Avec les Desserts aux fruits
- Vin blanc : un blanc moelleux, un Gaillac "Vendanges tardives", un Sauternes.

Avec les tartes
- Vin rouge : un vin rouge léger comme le Bourgueil.
- Vin blanc : un Vouvray de Touraine

Avec un Dessert au chocolat
- Vin rouge : un vin doux naturel (type Maury, Banyuls).


Source :
- http://www.planetfemmes.com/

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017