Télétravail

, par  Hamid , popularité : 12%

Plus de 6 % des salariés français sont concernés par le télétravail ; La progression est lente mais régulière selon une étude exclusive DARES pour le forum des droits sur l’Internet. Toutefois, aucun régime juridique spécifique ne formalise le contrat de travail du télétravailleur. Un cadre juridique adapté et sécurisé serait pourtant utile : Il permettrait d’adapter le contrat de travail aux réalités du télétravail (mesure de la charge de travail, période d’adaptation, …). C’est la seule réponse possible pour sécuriser la mise en télétravail en instaurant notamment une présomption d’accident du travail au domicile et en clarifiant l’utilisation de l’équipement.

Malgré le développement des nouvelles technologies, le télétravail reste un mode d’organisation relativement marginal. Et pour cause, les freins sont nombreux du côté des entreprises comme des salariés.

6% des actifs en télétravail en France selon Les Echos.

Un chiffre qui place la France largement en-dessous de la moyenne européenne en terme de télétravail, alors que l’on en compte 25,4 % aux Pays-Bas, 22,8 % en Allemagne, en Finlande et au Danemark . Voilà le constat dressé par des députés, qui veulent remettre le télétravail à l’ordre du jour, avec cette proposition de loi. Le sujet avait fait l’objet, en 2004-2005, de propositions du Forum des droits sur l’Internet, d’un rapport parlementaire, puisque d’accords intersydicaux à Bruxelles et en France... avant d’être prestement enterré.

Des freins demeurent (extrait lesechos)

Certaines sociétés enregistrent pourtant des expériences concluantes. Munis d’ordinateurs et de téléphones portables fournis par l’entreprise, 60 % des 2.200 salariés de SGS France ont recours au télétravail. « Cela concerne surtout nos cadres dirigeants, qui sont itinérants de fait. Cela a beaucoup diminué nos frais de location de bureaux », commente Francis Bergeron, directeur des ressources humaines de ce groupe, spécialisé dans les métiers de contrôle et de certification.

Mais des freins demeurent comme, par exemple, « une perception franco-française par certains patrons qui pensent que leurs salariés en télétravail vont travailler moins que les autres et craignent de perdre leur pouvoir de contrôle », estime François David, secrétaire national à la CFDT-cadres. Pour la CGT, « le télétravail induit des risques, tels l’isolement des salariés ou le fait de devoir effectuer davantage d’heures de travail. Il implique de nouvelles garanties collectives à promouvoir », pointe Marie-Jo Kotlicki, secrétaire générale de la CGT-cadres et techniciens.

Sources :
- http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion0640.asp
- http://www.lesechos.fr/management/outils/4796520-le-teletravail-gagne-de-nouveaux-adeptes.htm

- http://www.lesechos.fr/management/actu/4615324.htm
- www.foruminternet.org
- www.teletravail.fr
- www.teletravailenfrance.com
- www.action-emploi.net
- www.france5.fr/emploi/

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017