Forex : Foreign Exchange

, par  Béatrice , popularité : 12%

Le Forex, comme son nom l’indique, est un marché qui est consacré uniquement aux différentes devises. Il permet aux investisseurs d’acheter ou de vendre la devise de leur choix au sein d’un vaste marché interbancaire, totalement mondialisé. Il a été créé en 1971.
Ce marché, mondial par nature, est le deuxième marché financier de la planète en volume global, derrière celui des taux d’intérêt. Il est néanmoins le plus concentré et le premier pour la liquidité des produits les plus traités, comme la parité euro/dollar.
Pour trader le Forex, il est nécessaire de passer par l’intermédiaire d’un broker (ou "courtier" en français). Le broker fournit l’accès au marché via une plateforme de trading et des cotations en temps réel. Le broker se rémunère en général sur le spread qui correspond à la différence entre le prix d’achat (prix bid) et le prix de vente (prix ask). Le marché français compte une dizaine de courtiers basés en France.

Liens :
- www.forexofficiel.com
- www.forexagone.com
- www.abcbourse.com/
- bourse.lesechos.fr/forex
- www.pronopro.com/forex/comprendre-pour-bien-demarrer
- youtube_neoforex

Le marché des changes à plusieurs avantages par rapport aux classiques marchés d’actions :

- il est ouvert 24 heures sur 24, du dimanche soir au vendredi soir (Il n’est fermé que les week-ends) (les marchés d’actions eux sont fermés la nuit),

- une très grande liquidité qui permet de rentrer et de sortir à n’importe quel moment, quelle que soit la somme (en tous cas jusqu’à quelques dizaines de millions de dollars cela ne pose aucun problème),
- la possibilité de réaliser des opérations très spéculatives à l’aide d’un effet de levier qui peut monter jusqu’à 400 fois le montant de vos espèces,

- peu de valeurs à surveiller. À la différence des marchés d’actions qui comptent des centaines voire des milliers de titres, le Forex ne propose que quelques dizaines de devises différentes dont cinq ou six majeures que les opérateurs surveillent de près et sur lesquelles se réalisent la majorité des échanges,

- des frais de transactions réduits. Pour négocier sur le Forex, les intermédiaires financiers ne facturent généralement pas de commissions, ils se rémunèrent uniquement sur la fourchette achat/vente (le " spread " en langue de Shakespeare). Sur les principales paires de devises, le spread, soit la différence entre le cours d’achat et le cours de vente, est de 1 à 3 unités de base (ou " pips " dans le jargon des cambistes). Par exemple, une transaction sur l’euro/dollar coûte généralement moins de 0,02% ! Dix fois moins que sur les actions !

- Le ForEx est toujours un marché de gré à gré (en terminologie anglaise : Over the Counter ou OTC). Il n’existe pas de place financière organisant la cotation de devises avec un carnet d’ordres. Par définition, une opération de gré à gré est purement consensuelle. Il s’agit une transaction dans laquelle seule la volonté libre des deux parties tient lieu de loi pour les cocontractants, pourvu qu’elle ne soit pas contraire à l’ordre public. Les cocontractants sont donc libres de fixer eux-mêmes les conditions de la transaction : quotité, taux…

- Contrairement aux marchés actions, on constate généralement un phénomène de symétrie dans les tendances haussières et baissières. En effet, elles sont animées par des forces comparables, et il n’est pas rare de voir les cours rapidement consolider une baisse et revenir à leurs plus haut en quelques jours, tandis qu’une action mettra plus de temps à annuler une forte baisse.

Principales devises
Dans la pratique, une devise cote toujours par rapport à une autre monnaie qui lui sert de benchmark, de référentiel. Le dollar peut ainsi être coté par rapport à l’euro, au dollar australien, canadien, à la livre sterling… C’est d’ailleurs la devise la plus traitée, puisqu’elle est présente dans 86 % des échanges selon la même source. L’euro et enfin le yen arrivent respectivement en seconde et troisième position.
Indicateurs
L’US Non farm payroll est un exemple d’indicateur macroéconomique important : établi le 1er vendredi de chaque mois, il mesure le nombre d’employés tous secteurs confondus sauf secteur agricole. C’est un indicateur très suivi qui impacte le dollar. Une forte baisse dénote un ralentissement de l’activité économique. La conséquence possible est une diminution des taux d’intérêt dans le but de stimuler la croissance, ce qui peut entraîner de forts mouvements en défaveur du dollar.

Trading social : etoro
Les réseaux de trading social qui permettent à n’importe quel individu de copier les meilleurs traders au monde, sont en constante évolution et les brokers forex ou brokers d’options binaires qui proposent ce type de trading n’hésitent pas à améliorer leurs offres de services dans ce secteur dans le but de séduire un peu plus leurs clients.
Etoro est un "broker forex" basé à Chypre, il fut fondé en 2007 et au fil des années il a gagné en expérience dans le domaine du trading social au point d’en devenir le leader mondial.
Les clients du broker eToro ont la possibilité de copier d’autres traders par le biais de l’OpenBook, une plateforme de trading social couvrant un grand nombre de marchés financiers. De grands investisseurs n’hésitent pas à parier sur le succès de ce broker.
- mon_premier_trade_sur_etoro
- copier_un_trader
- analyse des cours par les graphiques

Combien investir quand on débute ?
Nous pensons que le montant minimal pour investir en bourse dans de bonnes conditions est d’environ 2000 €. Cela ne permet pas encore de grande diversification, mais permet de commencer à se placer sur deux à quatre valeurs différentes (1000 € par ligne d’action environ) en modulant l’effet de levier sur le SRD de zéro à deux fois au maximum environ.

Pour entamer une diversification correcte voir à investir sur d’autres produits financiers, vous devrez disposer d’environ 5 à 7 000 €. Enfin, pour pouvoir commencer à se diversifier sur d’autres zones géographiques, compter au minimum 10 000 €.

Si vous ne disposez pas de ce montant minimum pour commencer à investir en direct sur les actions, nous nous vous conseillons dans un premier temps d’acheter des OPCVM (Sicav ou FCP) investies en actions. Cela vous permettra en achetant un seul produit, d’investir sur plusieurs valeurs d’un seul coup. C’est une gestion de votre portefeuille qui sera beaucoup moins dynamique mais qui vous permettra de pouvoir commencer à goûter à la bourse en attendant d’avoir des économies plus importantes.

Glossaire

- PIP : Prenons un exemple : la cotation de l’Euro contre le Dollars (EUR / USD) est affichée a 1,3556. Ce qui signifie que si vous échangez 1 euro, vous aurez en retour 1,3556 dollars US. Si le cours de l’EUR/USD monte de 1,3556 à 1,3557, alors le cours a grimpé d’1 pip. Il s’agit de l’unité couramment utilisée pour parler de l’amplitude des mouvements des cours et des gains que vous serez capable de réaliser. Le dernier chiffre, (la quatrième décimale. Ici le 6), est la plus petite différence de cotation possible. On appelle cela dans le jargon du Forex, un « pip ».

- Spread : Par exemple si le tableau indique 1,3556 dans la colonne ASK et 1,3553 dans la colonne BID, alors il y a une différence de 3 pips entre l’achat et la vente. Dans le marché du Forex, on appelle cette différence le spread.
Il s’agit de la commission que le courtier (broker) va toucher sur votre transaction.
Vous allez prendre une positon à l’achat cours (cotation) de 1,3556. Un vingtaine de minutes plus tard le cours se situe à 1,3596 et vous décidez de fermer votre position.
Tout d’abord on remarque que le le cours a augmenté de + 40 pips : 1,3596 - 1,3556 = 0,0040. A ces 40 pips, il faut soustraire la commission du broker (l’agent de change si vous préférez) : 0,0040 - 0,0003 = 0,0037. Vous avez donc générer un bénéfice net de 37 pips ! Admettons que vous avez ouvert votre position avec 100 dollars et un levier de 100 (on verra par la suite ce qu’est un levier) et bien votre bénéfice aurait été de 37 dollars (les 37 pips).

- SRD (règlement différé) : le SRD permet d’investir (à l’achat ou à la vente à découvert) sur certaines valeurs cotées sur le marché avec un effet de levier pouvant aller jusqu’à 5 (possibilité d’investir 50.000€ avec 10.000€). L’intérêt essentiel des opérations au SRD par rapport aux opérations au comptant est de pouvoir :
- acheter plus de titres en différant leur règlement et profiter d’une hausse des cours que vous avez anticipée (achat SRD).
- vendre des titres sans les avoir en portefeuille et profiter d’une baisse des cours que vous avez anticipée (vente à découvert SRD).
ATTENTION : L’effet de levier permet de démultiplier les gains, mais il démultiplie également les pertes.

- Stop loss : le stop-loss garanti permet de placer un ordre automatique de débouclage qui sera exécuté au cours fixé, sans préjudice de la volatilité. C’est le moyen idéal de geler le risque maximal de la position. Le niveau du stop-loss ne doit pas être trop proche du cours d’entrée : il n’est pas rare de voir un spike de volatilité déclencher l’exécution d’un stop avant que les cours n’aillent en sens inverse, conformément à votre scénario de départ.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017