La séparation des flux

, par  Hamid , popularité : 10%

Le Juste-à-temps a transformé la production industrielle de masse. Cette démarche, venue du Japon, est particulièrement adaptée à la fabrication en petites séries. Ce livre n’est malheureusement plus édité, mais heureusement disponible sur le site www.mgcm.com et à télécharger sur ce lien : Produire juste-à-temps en petite série Le guide.

Ce livre aborde les principes suivants :
- La production en petites séries
- Le Juste-à-Temps
- La gestion de production
- L’organisation de la production en petites séries
- La gestion de production en petites séries
- Démarche de mise en œuvre d’un projet.

Dans ce post, j’ai arbitrairement choisi de développer un thème contenu dans le livre « la séparation des flux ».

1. L’implantation par ateliers spécialisés

L’implantation « traditionnelle » privilégie le regroupement technologique.

Cette implantation, souvent la plus intuitivement choisie, ne permet pas de bien lutter contre les gaspillages : transports, manutentions, mouvements, attentes et surstocks.

2. L’implantation par unités

La séparation par famille de produits permet de simplifier sensiblement les flux.

Mais cela ne suffit pas car à l’intérieur de ces unités les flux se croisent avec des retours en arrière.
3. L’implantation linéaire

La mise en ligne ne suffira pas si les mêmes postes sont regroupés ensemble dans le sens du flux.

Cette implantation crée à nouveau des croisements. Les capacités des postes étant différentes, des files d’attentes continueront à se former.

4. Le principe de séparation des flux

Les flux doivent être séparés de façon à ce qu’il n’y ait pas de croisement avec des exceptions liées aux moyens disponibles.

Une pièce qui sort de la ligne ne doit pas y revenir. Dans cette organisation, on cherche à réaliser le plus possible de travail sur la pièce, pendant qu’elle est devant le poste.

5. Ce qu’il faut retenir

Pourquoi choisir de séparer les flux ?

Le modèle de la théorie des files d’attentes nous renseigne sur 3 aspects principaux :

- l’effet de l’utilisation de la ressource
- l’effet de la variabilité de la demande ou du temps de réalisation
- l’effet de la mise en commun des ressources

La séparation des flux va nous permettre de réduire la variabilité :
- sur les demandes car l’on contrôle mieux la disponibilité des ressources,
- mais aussi les temps de réalisation car l’on dispose de plus de moyens dédiés.

Comment séparer les flux ?

Lorsque l’on se lance dans ce type d’implantation, on peut s’attendre à trouver, en fonction de la loi de Pareto, que 20 % des produits ne rentrent pas dans la gamme type. Pour ces produits on peut :
- étudier une modification du processus, pour les faire « coller »,
- accepter les « canards boiteux » comme des exceptions,
- créer une ligne spéciale ou un atelier spécifique (prototype par exemple),
- sous-traiter, abandonner la fabrication.

6. Sources et références
- Produire Juste-A-Temps en petites séries - de René COLIN - en 2002
- Introduction au Juste A Temps

N’hésitez pas à cliquer sur le bouton « de votre réseau préféré » si vous avez aimé l’article.