Le triangle de Karpman

, par  Béatrice , popularité : 15%

Le Triangle dramatique, dit aussi Triangle de Karpman, est une figure d’analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman en 1968. Elle met en évidence un scénario relationnel typique entre Victime, Persécuteur et Sauveur (ces rôles étant symboliques, une même personne peut changer de rôle).

C’est une schématisation qui tend à exprimer que si une personne utilise un de ces rôles (par exemple la victime), elle entraîne l’autre à jouer un rôle complémentaire (le Sauveur ou le Persécuteur).

L’expression de ce scénario permet de déceler la mécommunication : on peut souvent l’utiliser pour exprimer les mécanismes ayant généré un conflit.

Nous passons les 3⁄4 de notre temps dans l’un des trois états « Sauveteur », « Victime » ou Persécuteur ».

Rôle de Persécuteur :

C’est une forme excessive, critique et dévalorisante du Parent NormatiF négatif (PNF-).

Se croit obligé, ou estime efficace, d’être très sévère et méchant. Infériorise et dévalorise, blâme, met à nu les défauts, fait la morale, ou incite autres à se battre.

S’imagine ainsi dominer les autres, mais rien n’est moins sûr. La Victime va se rebeller ou bien un Sauveteur va venir à son secours.

Le persécuteur cherche souvent à se venger d’une frustration.

Rôle de Victime :

Victime soumise : c’est une forme excessive de l’Enfant Adapté Soumis Négatif (EAS-).
Amorce les points faibles d’un Sauveteur en exagérant ses handicaps personnels, et en se représentant plus faible qu’elle ne l’est. Vit un désir comme un besoin impérieux. Souvent associé à la peur de manquer.

Victime rebelle : c’est une forme excessive de l’Enfant Adapté Rebelle Négatif (EAR-).
Amorce les points faibles d’un persécuteur. Agressive, elle revendique et réclame. Souvent associé à la peur de perdre quelqu’un ou d’être abandonné.

Rôle de Sauveteur :

C’est une forme excessive d’un Parent NourricieR Négatif (PNR-).

Consiste à vouloir aider les autres sans qu’ils n’aient rien demandé ou même contre leur gré. Bien souvent le Sauveteur n’est même pas compétent pour aider vraiment. Et souvent il assure tout le travail à leur place, les rendant dépendants et passifs.

On entre dans le triangle par n’importe quel côté : S, V ou P.

Mais il faut savoir que l’on adoptera tôt ou tard et obligatoirement les autres positions (parfois très rapidement).

Par exemple le Sauveteur devient Victime s’il n’obtient pas la reconnaissance espérée, et devient le persécuteur de la Victime qu’il a voulu sauver contre son gré et qui ne lui en est pas reconnaissante.

Nous avons tous une tendance à jouer plus l’un des 3 rôles.

Les sources :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Triangle_dramatique

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017