La religion musulmane : l’Islam

, par  Béatrice , popularité : 9%

1- L’Arabie avant l’Islam


A l’aube de l’islam, l’Arabie est une terre aride prise entre la mer Rouge et l’océan Indien.
Peuplée essentiellement de Bédouins nomades, cette terre est devenue le point de passage terrestre des caravanes qui acheminent l’encens de l’Inde, la soie de Chine et les denrées de luxe.

Les Arabes étaient alors polythéistes. Superstitieux, ils redoutaient les « djinns », les esprits diaboliques et adoraient les idoles.

Ci-joint la carte de l’expansion arabe sous Mahomet (I) et les trois premiers califes, Abou Bakr (II), Omar (III) et Uthman (IV).

JPEG


2- Mahomet


Mohamet naît vers 570.
Son enfance se passe dans la pauvreté. Caravanier, il effectue de nombreux voyages.
Il rencontre des monothéistes, notamment des chrétiens et des juifs.

*Khadija
Mahomet devient conducteur de caravane au service d’une femme, Khadija, riche veuve de 15 ans son aînée. Il l’épouse peu après.
Khadija jouera un rôle très important dans la vie du Prophète, en le déchargeant notamment des soucis du quotidien. Elle lui donnera trois fils (morts en bas âge) et quatre filles (dont Fatima).
Mahomet restera fidèle et monogame à sa première épouse qui décèdera en 619.

* La méditation
Mahomet a pris l’habitude de se retirer dans une caverne du mont Hira, près de la Mecque, où il pratique la méditation.
C’est là, à partir de 610, qu’il connaît le début de sa vie spirituelle. Il y connaît également ses premières révélations divines.
Au cours de sa retraite, il entend une voix qui lui ordonne de « parler au nom de ton Seigneur qui t’a créé ».
Puis, il voit apparaître l’archange Gabriel (Djabraïl) qui lui commande de « réciter » les messages qui lui sont transmis.

Chaque année les musulmans célèbrent la Nuit du Destin (27ème jour du Ramadan) durant laquelle l’ange Gabriel, ce qui signifie le héros de Dieu, serait apparu au prophète Mahomet.

3- Le Coran


La religion musulmane ne comporte ni sacrément, ni clergé.
Les dogmes, peu nombreux, disent aux fidèles ce qu’il faut croire.
La charia (voie à suivre), ou loi islamique, prescrit au fidèle ce qu’il doit faire pour être un bon musulman.

Le Coran, de l’arabe al-Quraan, « la lecture » ou, plus précisément, « la récitation déclamatoire »), représente pour tous les musulmans le texte sacré par excellence.

4- Le lien entre les trois courants monothéistes


Jésus (Issa ou Aïssa) est tenu pour un très grand prophète par ce qu’il a accomplit des miracles. Il occupe une place privilégiée dans le Coran. C’est également le cas de la Vierge Marie (Maryam).
Mais, pour l’islam, Jésus n’est pas le fils de Dieu et il n’est pas mort sur la croix.

Selon les Textes musulmans, les livres révélés sont au nombre de 104, dont les plus connus sont :

- Le Qour’ân révélé au Prophète Mahomet
- La Torah (At-Tawrât) révélée à Moïse
- L’Évangile (Al-Injîl) révélé à Jésus (Issah pour les musulmans), fils de Marie (Maryam).
- Les Psaumes (Az-Zaboûr) révélés à David.

5- Les cinq piliers de l’islam


Tout musulman est astreint à cinq obligations, également appelées « piliers » ou arkan. Ces cinq obligations sont les suivantes :

- La profession de foi (chahada) qui s’exprime ainsi : « J’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et que Mahomet est son Prophète. » La récitation de cette formule en public, prononcée trois fois de suite, constitue l’acte de conversion à l’islam.

- La prière (salat) : les cinq prières rituelles portent le nom de l’heure à laquelle elles doivent être récitées. Les musulmans doivent d’abord se mettre en état de pureté rituelle par des ablutions.
La prière communautaire s’effectue dans une mosquée chaque vendredi.

- Le jeûne (siyam) dure tout le mois du Ramadan, le neuvième mois de l’année islamique. Il doit être absolu de l’aube à la tombée de la nuit.

- L’aumône (zakat) est un impôt religieux payé par les riches. Payer l’aumône légale signifie que l’homme n’est que le dépositaire des biens d’ici-bas ; seul Dieu en est le propriétaire.

- Le pèlerinage de La Mecque (al Haji) qui est un acte essentiel du culte islamique. Tout croyant doit le faire au moins une fois dans sa vie s’il en a les moyens.
La Mecque, qui se trouve en Arabie Saoudite, est un territoire interdit à tout non-musulman.

6- Les trois villes saintes


L’islam compte trois villes saintes : La Mecque, Médine et Jérusalem.

- La Mecque : la "Mère des cités", lieu de naissance de Muhammad et pôle spirituel vers lequel s’orientent les prières, accueille le pèlerinage où des milliers de croyants convergent chaque année.
Voici la photo de la Grande Mosquée de la Mecque.
Au centre, la Kaaba. La Kaaba est un sanctuaire cubique dans lesquel est scellée la Pierre noire.
Les pèlerins doivent en faire sept fois le tour.
La Pierre noire a été apportée par l’ange Gabriel. Initialement immaculée, elle est censée avoir été noircie par le péché humain

Concrètement, la « Pierre Noire » était scellée au coin de la Ka’ba dans le temple de La Mecque bien avant l’islam. C’était une idole particulière (une météorite ?).



- Médine : al-Madîna al-munawwara, "la Ville enluminée", fut celle où le Prophète se réfugia après l’hégire, où il mourut et fut enterré, ainsi que plusieurs de ses proches.

- Jérusalem : nommée Bayt al-Muqaddas "la Maison sainte", puis al-Quds (la Sainte) troisième Lieu saint d’où partit le Prophète pour son voyage nocturne ; au-dessus de l’ancien Temple de Salomon s’élève le haram al-sharîf, le "noble sanctuaire" comprenant le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsâ.

Cet article a été écrit à partir des sources suivantes :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Islam
- forumuniversitaire.com
- dinosoria.com
- expositions.bnf.fr/parole/images

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017