Participer à la vie du site

, par  Hamid , popularité : 12%

Yrelay.com est un site ouvert, où les internautes peuvent librement participer. Ce site fonctionne sous SPIP, un système libre de publication pour Internet.

Comment participer au site ?

Chacun peut écrire sur Yrelay.com. Il peut participer aux forums ou apporter des commentaires sur les informations publiées.

Ecrire un article

Obtenir ses codes d’accès : Aller en bas de la page d’accueil - Participer à la vie du site Inscrivez-vous, un couriel vous sera adressé.

Se connecter à zone la privée : Aller sur n’importe quelle page - lien privé - ou aller directement sur www.yrelay.com/ecrire/

Vous arriverez alors dans votre espace de publication.

Laisser un commentaire

Chaque internaute peut laisser ses commentaires sur des articles ou des brèves publiés en cliquant sur [Répondre à cet article].

Vous accédez alors à un formulaire en ligne vous permettant de laisser votre message et vos coordonnées.

Vous retrouvez votre commentaire en ligne.


1. Placer son article au bon endroit

Cliquer dans le menu général sur Édition du site (la plume) à gauche de la barre des icones de la partie privée du site. La liste des rubriques-racine (situées à la racine du site) s’affiche.

De clic en clic vous parcourez l’arborescence jusqu’à la bonne rubrique ou sous-rubrique. Si elle n’existe pas, vous la créez avec le bouton correspondant.

Vous cliquez à gauche sur la ligne écrire un nouvel article, et vous vous retrouvez devant l’interface de rédaction.


2. Écrire dans SPIP

L’écriture dans SPIP ne relève pas du traitement de texte (par exemple Word). Dans un traitement de texte, on introduit les modifications et enrichissements de texte en sélectionnant du texte puis en appliquant une commande, et le résultat apparaît immédiatement.

Écrire dans SPIP se fait en deux temps, comme avec un éditeur de texte (par exemple Bloc-notes).

L’aide sur les raccourcis typographiques est disponible en permanence en cliquant sur le petit point d’interrogation juste au-dessus de la case destinée au texte.

Il y a aussi sur le site de SPIP un tableau à télécharger et/ou imprimer, des raccourcis les plus courants, avec la façon de mettre des images dans l’article.

Il y a deux façons d’écrire dans SPIP. La plus simple, lorsque vous êtes en ADSL, consiste à écrire directement le texte dans l’interface, puis à le formater, s’il y a lieu, à l’aide des raccourcis typographiques.

La seconde consiste à écrire son texte à l’avance, raccourcis typographiques compris, et à le copier-coller dans l’interface. Le grand avantage est que vous pouvez utiliser votre traitement de texte habituel dans votre environnement de travail familier, et vous servir d’un correcteur d’orthographe.

Il existe même une macro word pour convertir directement un texte word en texte pour SPIP.

À noter qu’un texte écrit en .html copié-collé dans le corps de l’article SPIP apparaîtra correctement. Astuce : l’utilisation du tag html
renvoie à la ligne sans saut de ligne, ce qui est parfois utile.

PDF - 29.7 ko
raccourcis typographiques
Memento pour l’enrichissement typographique de votre article.

3. Illustrer avec des images

Pour ajouter une image dans votre texte, commencez par valider le texte que vous venez d’écrire, sous peine de le perdre lors du téléchargement de l’image (qui fait passer du mode écrire au mode validation).

Dans la case [ajouter une image] en haut à gauche, vous téléchargez en deux temps :
- d’abord choisir le fichier
- ensuite télécharger

Le téléchargement terminé, la page bascule en mode validation. Vous revenez au mode écrire en cliquant sur le bouton [modifier cet article], et vous placez l’image à droite, au centre ou à gauche, en écrivant le tag correspondant exactement comme il apparait dans la fenêtre. À noter que le copier-coller marche. Par exemple : pour une image à laquelle on n’a pas rajouté de titre ou de description, et pour l’image titrée.

Attention à la taille de l’image. Elle force l’affichage de la page à sa grandeur réelle, qui selon la provenance peut être trop grande pour la taille de nos écrans domestiques. Pour éviter cet effet, il faut réduire l’image à une taille plus convenable dans votre logiciel de traitement d’images préféré.

Si l’image placée est trop grande, il faut donc la réduire sur votre ordinateur, puis la recharger après avoir supprimé la précédente par le bouton [supprimer cette image]. Vous trouverez ce bouton après avoir, le cas échéant, cliqué sur le petit triangle noir de la case montrant l’image et son tag.


4. Placer des fichiers à télécharger

Pour le simple rédacteur, qui n’a pas accès au téléchargement par ftp, cela se passe dans la case [ajouter un document] située en haut à gauche juste en dessous de la case [Ajouter une image].

Le processus est exactement le même que pour l’image, l’opération n’étant possible que pour les formats de fichier énumérés dans la case. À noter que nous y retrouvons les formats de fichiers images utilisables ci-dessus, mais cette fois ci les images sont là pour être téléchargées et non pour être affichées.

Le visiteur n’aura plus qu’à cliquer sur la vignette pour déclencher le téléchargement du fichier, ou son ouverture dans son navigateur selon les réglages de ce dernier.


5. Valider et recommencer

Lorsque vous pensez avoir terminé, cliquez sur le bouton valider, tout en bas à droite. Le texte disparait, et réapparait aussitôt presque comme il apparaitra au public sur le site.

Regardez ce que ça donne, notez soigneusement tout ce qui ne va pas, en particulier les morceaux de textes ne correspondant pas à ce que vous attendez, ou les éléments de raccourcis apparaissant en clair (parfois c’est une parenthèse, signe d’un faute de frappe). Généralement, la solution est dans la symétrie des balises par rapport au texte balisé.

Cliquez sur le bouton [modifier cet article], il y en a au moins un en haut et un en bas. Et corrigez, regardez ce que ça donne, et ainsi de suite jusqu’à ce que vous soyez satisfait.

Cliquez alors, tout en bas de page, sur le gros bouton [proposer cet article à la publication].


6. Publication

La suite est le travail de l’administrateur qui validera votre travail.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017