Rachid Taha - Ya Rayah (Dahman El Harrachi)

, par  Hamid , popularité : 16%

Abderrahmane Amrani - mieux connu sous son nom de scène Dahmane El Harrachi (دحمان الحراشي)-, (né le 7 juillet 1925, à El-Biar - décédé le 31 août 1980) est un musicien, chanteur, parolier et compositeur algérien de musique chaâbi.

Il obtint un succès mondial à travers le célèbre Ya Rayah (le Voyageur), une chanson qui a notamment été reprise par une multitudes d’artistes dont le chanteur Rachid Taha.

La version originale

Les paroles
Ya rayah win msafer trouh taaya ou twali
Chhal nadmou laabad el ghaflin qablak ou qabli (bis)

Chhal cheft al bouldan laamrine wa lber al khali
Chhal dhiyaat wqat chhal tzid mazal ou t’khali
Ya lghayeb fi bled ennas chhal taaya ma tadjri
Tzid waad el qoudra wala zmane wenta ma tedri

(Refrain)

Aalach qalbek hzine waalach hakdha ki zawali
Matdoum achadda wila tzid taalem ou tabni
Maydoumou layyam walay doum seghrek ou seghri
Ya hlilou meskine li ghab saadou ki zahri

(Refrain)

Ya msafer naatik oussaayti addiha el bakri
Chouf ma yeslah bik qbal ma tbia ou ma techri
Ya nnayem djani khabrek ma sralek ma srali
Hakdha rad el qalb bel djbine sabhane el aali

(Refrain)

Traduction
Ô toi qui t’en vas, où pars-tu ? Tu finiras par revenir
Combien de gens peu avisés l’ont regretté avant toi et moi (bis)

Combien de pays surpeuplés et de régions désertes as-tu vu ?
Combien de temps as-tu gaspillé ? Combien vas-tu en perdre encore et que laisseras-tu ?
Ô toi l’émigré, tu ne cesses de courir dans le pays des autres
Le destin et le temps suivent leur course mais toi tu l’ignores

(Refrain)

Pourquoi ton coeur est-il si triste ? Pourquoi restes-tu planté là comme un malheureux ?
Les difficultés ne durent pas, et toi tu ne construiras, ni n’apprendras rien de plus, ainsi
Les jours ne durent pas, tout comme ta jeunesse et la mienne
Ô le malheureux dont la chance est passée, comme la mienne

(Refrain)

Ô toi qui voyages, je te donne un conseil à suivre tantôt
Vois ce qui te convient avant de vendre ou d’acheter
Ô toi l’endormi, des nouvelles de toi me sont parvenues, il t’est arrivé ce qui m’est arrivé
Ainsi a voulu et a écrit sur le front le créateur le Très Haut

(Refrain)

Sources :
- http://musique.arabe.over-blog.com/
- http://paroles.zouker.com/
- http://www.greatsong.net/

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017